Être gameur quand tes amis ne le sont pas

Publiée par Calypso 26 novembre 2019 dans Blogue

Je ne dois certainement pas être la seule qui a un cercle d’amis proches qui ne connaissent rien aux jeux vidéos. Évidemment, je ne suis pas la grosse gameuse qui fait ça tous les jours 10h/jour, mais je joue assez pour avoir le jargon du milieu et avoir le verbe ‘’gamer’’ dans ma liste de passe-temps. Ainsi, lorsque je sors avec des amis qui n’ont pas cette activité dans leur hobby, il peut se produire de petits moments cocasses.

• Premièrement, je peux avoir décidé de sortir ce soir-là, mais deep down au fond j’aurais VRAIMENT préféré rester chez moi et gamer. Alors je suis là, au bar ou chez des amis à me demander ce que je fais ici et en ayant pour seule envie : être sur mon ordinateur, écouteurs sur les oreilles et jouant en ligne avec mes frères d’armes. Là, essais de faire comprendre ça à tes chums quand tu quittes à 22h et que quand ils arrivent chez eux à 2h30 du matin, tu réponds à leurs textos…

• Deuxièmement, vous avez surement déjà remarqué mon emploi du jargon du monde du jeux vidéos! Je l’utilise souvent, à toutes les occasions et en accordant en verbe des mots anglophone du milieu. Eh bien, dans une soirée entre amis, dans un souper de famille ou même au travail, utiliser des expressions comme GG (Good Game), feelsbadman ou OP (Over Power), ça te donne toujours droit à un petit regard d’incompréhension bien sentit. Je dois alors expliquer le terme, ce qui peut être assez compliquer pour mon entourage et peut engendrer un jugement.

• Finalement, quelle est la première chose que tes collègues te demandent lorsque vous arrivez tout endormi le lundi matin? « Pi? Qu’est-ce que tu as fait de ta fin de semaine? ». Alors, je mens ou je réponds que j’ai gamé une bonne partie de mon weekend? J’embelli cette affirmation en ajoutant que j’ai été m’entrainer et que j’ai cuisiné un peu? Peu importe, les amis de travail ont souvent un petit jugement alors qu’ils expliquent qu’ils ont été monter le Mont St-Hilaire ou qu’ils avaient une journée SPA suivi d’une expérience culinaire extraordinaire ou qu’ils ont participé à un tournoi de golf… Toi, ton passe-temps, c’est le gaming! Ça vaut autant qu’un autre tant qu’à moi, mais bon. Aussi, le regard de ton boss quand tu demandes congé pour pouvoir aller dans un LAN avec ton équipe d’Overwatch … eh boy!

BREF! Être une gameuse avec un entourage qui ne partage absolument pas cette activité n’est pas de tout repos, mais je me considère chanceuse d’avoir des amis qui me font décrocher de cet univers une fois de temps en temps. Ils me permettent de sortir de ma zone de confort (de chez moi) et de faire des activités auxquelles je n’aurais jamais pensé.

4 thoughts on “Être gameur quand tes amis ne le sont pas”

  • Stephane "Raskrial" Couture

    C’est maintenant que je le réalise comment être un gamer peut engendrer des situations bizarres, autant gars que fille. Depuis ma séparation, mon entourage a changé parce que j’ai décidé de me refaire une vie sociale au-dela de ma communauté de gaming. Je frappe definitivement un mur a voir comment le jugement des personnes « non-gamers » peut être étrange et même parfois radical.

    • Calypso

      Ouais ça peut créer des situations malaisantes, mais je crois que si les gens tiennent à toi, il y a moyen d’expliquer concrètement ton intérêt et vendre le gaming à tes chums haha sinon, je divise vraiment mes amis gamer des autres 🙂

  • Shibii

    Je suis un peu chanceux pour ça, tous mes amis sont autant ou pire que moi. On peut être 8 sur mon discord a gamer ensemble pendant un 10h un samedi lol mon collègue de travail game presque autant, mais à d’autres jeux, donc ça fait des bonnes longues discussions des fois 🤣

Écrire une réponse ou un commentaire